Actualités

Conférences sur le développement durable

Jusqu’au mercredi 1er avril 2009, la Ville de Nantes en partenariat avec Terra Economica et le Cnam des Pays-de-la-Loire propose des conférences sur le thème « Biodiversité Érosion et Protection ».

Le développement durable est un enjeu majeur pour notre société. Après des conférences sur « La diversité Culturelle » (06/07) et « Le Climat en question » (07/08), cette année le thème sera « Biodiversité Érosion et Protection ». La Ville de Nantes propose cette conférénce en partenariat avec Terra Economica et le Cnam des Pays-de-la-Loire.

La nature a t-elle un prix ?

Les espèces et les écosystèmes rendent un nombre de services importants à l’être humain, pas toujours perçus et comptabilisés. Reconnaître ces services, essayer de leur donner un prix contribue largement à renforcer l’attention sur la biodiversité. Celle-ci joue de fait un rôle majeur dans l’économie puisqu’elle est la source de matières premières, d’aliments, de tourisme, de médicaments, etc. Mais elle a d’autres fonctions: culturelles, identitaires, récréatives. Elle dispose également d’une valeur propre, relative à ce qu’elle est indépendamment des services rendus à l’Homme.
Quelles sont les valeurs de la biodiversité ? Pourquoi la conserver et la protéger ? Pour qui ? Comment évaluer ses valeurs ? Faut-il absolument chercher à donner un prix au vivant ?

Jeudi 26 février à 18h30 au Muséum d’histoire naturelle
Conférencière : Élise Demeulenaere
Ethnobotaniste, responsable de l’atelier Biodiversité de l’École Normale Supérieure.

La biodiversité en milieu urbain

Si la biodiversité renvoie spontanément au fonctionnement des écosystèmes majeurs (forêts, océans, cours d’eau, zones humides, etc.), sa dimension urbaine est encore très peu étudiée. L’étalement urbain portant atteinte aux milieux de manière générale, le maintien de la nature et de la biodiversité en ville apparaît essentiel. Mais « l’écosystème ville » présente des spécificités remarquables. Les espèces y développent des comportements particuliers, certaines y meurent pendant que d’autres y prolifèrent. Qu’il s’agisse d’espèces protégées ou de « nature ordinaire », la ville est un lieu de vie d’une faune et d’une flore trop ignorées. Les interactions des espèces avec le fait citadin sont multiples : pollution et dépollution, esthétisme, parcs récréatifs, invasions, conditions climatiques…
Peut-on parler d’écosystème urbain ? La ville, menace ou chance pour la biodiversité ? À quelles conditions ? Comment faire cohabiter citadins et espèces floristiques et faunistiques

Jeudi 12 mars à partir de 18h30 au Muséum d’histoire naturelle
Conférencier : Philippe Clergeau
Professeur au Muséum national d’histoire de Paris, responsable du programme ÉcoUrb sur la biodiversité urbaine.

Les grands singes, enjeux culturels et symboliques de la biodiversité

La moitié des mammifères de la planète serait en déclin et le tiers menacé d’extinction. Parmi les espèces les plus menacées, il y a les grands singes qui font partie comme nous de la famille des hominidés. Les gorilles seraient nos cousins et les chimpanzés et bonobos, nos frères. Nous partageons avec ces derniers 99,4% de notre code génétique. En traçant l’histoire de l’Homme de son origine jusqu’à aujourd’hui, Pascal Picq s’interroge sur le rôle de l’Homme dans l’évolution des espèces. Et donc sur « notre avenir à tous ».
L’homme, une simple espèce parmi d’autres ? Toutes les espèces sont-elles égales ? Pourquoi s’intéresser aux grands singes en particulier ? Quels sont nos liens de parenté avec eux ? Protéger les grands singes revient-il à protéger l’homme ?

Mercredi 1er avril à partir de 18h30 à la Salle Nantes-Erdre
Conférencier : Pascal Picq
Paléoanthropologue, Collège de France.