Economie

Kiwatch : bilan de la levée de fonds

Après avoir convaincu des investisseurs en décembre dernier d’accompagner financièrement la croissance de l’entreprise, à hauteur de 300 000 euros, Kiwatch a pu développer ses partenariats et son offre.

L’entreprise Kiwatch

Kiwatch, start-up nantaise spécialisée dans la vidéosurveillance à distance, et les objets connectés, défend et développe depuis 2010 son objectif de démocratiser la vidéosurveillance en offrant un système accessible au grand public.

« Notre système fonctionne sur le principe du plug and play avec une simple box ADSL de n’importe quel opérateur, une ou plusieurs caméras et se pilote depuis n’importe quel ordinateur, smartphone ou tablette. », détaille Cédric Williamson, PDG de Kiwatch.

Ainsi, en 5 minutes vous pouvez voir, enregistrer et intervenir en quelques secondes en cas de problème : les caméras, équipées de détecteurs de mouvement, vous enverront un message d’alerte en cas d’intrusion. Une simple vision en live vous permettra de visionner ce qu’il se passe chez vous et vérifier s’il s’agit d’une intrusion injustifiée.

Ce système permet non seulement de sécuriser sa maison, mais également de surveiller une personne âgée, ses enfants, ou même encore ses animaux de compagnie.

La vidéosurveillance Kiwatch est accessible, le meilleur rapport qualité prix en europe : la caméra standard coûte 99 € et l’abonnement mensuel, garantissant la sécurité de vos enregistrements, est de 5,90€ ttc pour un particulier et 12 € ttc pour une entreprise.

Avec la création d’un système simple d’utilisation et un prix défiant toute concurrence, Kiwatch se démarque et attire les usagers.

Les résultats de la levée de fonds

Avec un chiffre d’affaires de 600 000 € en 2013, avec 6000 clients français, l’entreprise, qui emploie dix personnes, attendra fin 2014 la rentabilité.

Cédric Williamson a donc réussi à obtenir une levée de fonds de 300 000 euros auprès de l’investisseur régional Fair West et d’investisseurs privés pour se développer et assurer la pérennité de l’entreprise.

La priorité : développer ses actions marketing, avec l’objectif notamment de nouer des partenariats au niveau national et international.

Et aujourd’hui, 5 mois après cette levée de fonds, Kiwatch réussit son pari.

D’une part, au niveau commercial, la société a développé un partenariat avec Bouygues Télécom, et vient de finaliser un partenariat avec Axa.

D’autre part, en R&D, l’entreprise développe son offre en proposant de nouvelles caméras de vidéosurveillance par IP :

la caméra intérieure KW-965S avec sirène intégrée (sachant que 95% des cambrioleurs prennent la suite au son d’une alarme)

la caméra extérieure KW-440 avec vision nocturne.

Grâce à ce développement et à ces innovations, Kiwatch anticipe un chiffre d’affaires de 1,9 M€ pour 2014, et prévoit déjà une nouvelle levée de fonds pour cette année. Des prévisions qui promettent un grand avenir pour l’entreprise nantaise !