Transport

Nantes-Alantique : La CGT ne veut pas d’un déménagement à Notre-Dame-des-Landes

Éternel sujet polémique, le transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes ne plaît pas non plus à la CGT qui s’inquiète des conditions sociales engendrées par un déménagement.

Le transfert de l’aéroport de Nantes du sud de l’agglomération vers Notre-Dame-des-landes au nord continuent de susciter la polémique. La CGT s’inquiète des conditions sociales d’un déménagement.

Aujourd’hui, Nantes-Atlantique compte 1 800 salariés et 2 500 avec les prestataires.

« Près de 80 % des salariés vivent actuellement en Sud-Loire, or, si l’aéroport est transféré à Notre-Dame-des-Landes, ils devront soit déménager, soit être contraint de faire 40 kilomètres et passer du temps sur le périphérique pour atteindre le nord de l’agglomération »,indique à Ouest-France un syndicaliste.

Face à cette situation, le syndicat se prononce en faveur du maintien de l’aéroport dans la commune de Bouguenais.